Exercise roller

4 exercices qui peuvent faire de vous un meilleur patineur

Qu’est-ce que le patinage à roller ?

Le patinage en ligne est un sport multidisciplinaire qui s’articule autour d’un grand nombre d’activités pratiquées à l’aide de patins en ligne. Le sport nécessite des patins en ligne qui ont deux à cinq roues en polyuréthane, disposées en une seule ligne droite par un cadre en plastique ou, à d’autres moments, des cadres métalliques sur le dessous d’une botte.

Les modèles en ligne permettent une vitesse plus incroyable et une manœuvrabilité plus facile que les patins à roulettes. On l’appelle aussi communément ou vaguement « rollerblade » ou simplement « blading » en raison de la marque populaire de patins en ligne, Rollerblade. Les premiers patins à roulettes remontent à 1978.
Les avantages du patinage en ligne pour la santé

Je peux parier que vous pensez que le roller, également connu sous le nom de patinage, est uniquement destiné à des fins récréatives. Tsk, tsk, tsk. Le patin à roues alignées présente d’énormes avantages pour la santé du corps. Même la recherche médicale nous a appris que le roller fait partie des trois principales activités qui contribuent à améliorer la forme physique et le bien-être en général.

Sachez que vous pouvez facilement brûler des calories excessives, environ 400 calories, si vous patinez à 20 mph en seulement une heure. Incroyable, non ?

Voici quelques raisons pour lesquelles vous devriez pratiquer le patinage à roues alignées

  • Il maintient le poids : Le roller est un exercice cardiovasculaire assez rigoureux qui brûle beaucoup de calories. En faisant du roller, un individu de 160 livres peut brûler jusqu’à 913 calories en une heure. Alors qu’ailleurs, lorsque l’on fait du jogging, on ne brûle qu’environ 584 calories et respectivement 277 calories en marchant, selon la clinique Mayo. Vous devez être d’accord avec moi pour dire que la différence est énorme. Le roller est ce que je choisirais si j’étais intéressé par la réduction de mon poids.
  • Il améliore l’équilibre : Lorsque j’ai eu du mal à maintenir mon équilibre dans certains sports que j’ai choisi de pratiquer, on m’a conseillé d’essayer le patin à roues alignées. L’équilibre est nécessaire dans tous les domaines de la vie, et pas seulement dans le sport. Se mettre en forme et bien s’équilibrer améliore beaucoup de choses. Par exemple, un bon équilibre a beaucoup amélioré ma posture de marche et a rapidement réduit ma sensation de fatigue. En faisant travailler vos muscles abdominaux et le bas du dos pour rouler d’avant en arrière, votre équilibre s’améliore.
  • Il fait travailler les bras et les jambes : Le roller fait travailler les bras et les jambes. Les jambes et les fessiers sont sollicités dans les foulées et donnent de l’élan tandis que les bras et le tronc s’entraînent à l’équilibre et au mouvement. Lorsque j’ai eu besoin de renforcer ma force, en particulier le bas de mon corps, je me suis tournée vers le patinage en ligne.
  • Le patin à roulettes développe l’endurance musculaire et favorise le développement musculaire. Il augmente l’endurance musculaire : C’est la raison principale pour laquelle je pratique le roller. J’étais d’avis que le tapis roulant était tout aussi suffisant jusqu’à ce que je me rende compte qu’en faisant du roller, je fais travailler les muscles du haut des jambes, les fesses, les muscles du bas du dos et les mouvements des hanches en même temps. En faisant cela, je fais travailler les muscles de mes jambes, ce qui m’aide à développer ma force et à garder le contrôle de ma position debout.
  • Cela me rend heureux : Le patinage à roues alignées ne présente pas que des avantages physiques. Il améliore également la santé mentale d’une personne en la faisant se sentir heureuse. Il permet de se vider l’esprit, de minimiser les sautes d’humeur et même d’éviter la dépression. Ce résultat est obtenu en éliminant les mauvaises hormones et en augmentant le nombre d’endorphines dans le cerveau. Les endorphines, en plus de mettre de bonne humeur, ont également prouvé qu’elles pouvaient soulager ou réduire les douleurs cérébrales. Et si les endorphines nous rendent heureux, elles nous permettent également de mieux nous concentrer et de nous améliorer en roller. Faire du roller est donc un moyen sûr de réguler son humeur de temps en temps.
  • Il améliore la santé du cœur : Ah, c’est encore mieux. En plus de tout ce qui a été mentionné jusqu’à présent, le patinage en ligne contribue à la santé du cœur. Les maladies cardiaques sont un phénomène mondial de nos jours et sont la principale cause de décès prématuré chez l’Oncle Sam (USA). La National Heart Foundation affirme que 787 000 personnes meurent de causes liées au cœur aux États-Unis, et ce chiffre est encore plus élevé à l’échelle mondiale. On constate une augmentation des taux de décès dus aux maladies cardiaques. Étant donné que le patinage en ligne contribue à renforcer les muscles, le cœur, qui est un muscle, bénéficie également de ce privilège et est protégé des attaques insoupçonnées, car il est sain et fort. L’American Hearts Association a fait l’éloge du roller comme étant une excellente forme d’aérobic car il permet au cœur d’être à un rythme de 140-160 battements par minute. Les joueurs agressifs peuvent même faire passer le leur à 180 battements par minute.
  • Il aide à vaincre le diabète une fois pour toutes : j’ai vu mon grand-père lutter contre le diabète de son vivant. C’est une intervention coûteuse qui lui a permis de ne pas perdre sa jambe. Le diabète, tout comme les maladies cardiaques, est une maladie due à un régime alimentaire pauvre ou malsain. Le surpoids ou le manque d’exercice aérobique peuvent déclencher le diabète de type 2. L’American Diabetes Association recommande l’entraînement musculaire et les exercices d’aérobic comme interventions suffisantes pour prévenir le diabète.

Heureusement, le roller implique et couvre ces deux aspects. L’exercice aide à contrôler le taux d’insuline dans l’organisme. Il renforce également le cœur et les os et fait baisser le taux de glucose dans le sang, ce qui soulage le stress et améliore le taux de bon cholestérol. Les médecins du monde entier prescrivent environ trente à quarante-cinq minutes d’aérobic pour combattre le diabète.

4 exercices que vous pouvez faire à la maison pour devenir un meilleur patineur

Une chaussure, un patin

Cet exercice est particulièrement adapté à tous ceux qui veulent se remettre à patiner. Il contribue grandement à stabiliser le corps. Je porte un patin sur un pied et une chaussure sur l’autre pied. Je dois m’assurer que je suis au centre et que les deux pieds ne sont pas séparés. Je ne m’appuie pas sur l’un ou l’autre. Je me tiens sur mes deux jambes. Je maintiens l’angle où mon genou est juste au-dessus de mon orteil. Parfait. Donc, à partir de maintenant, je pousse avec tout mon corps, bien sûr, et pas seulement avec le pied qui porte un patin. Je fais également attention à mettre mes mains devant moi afin de pouvoir équilibrer ma chute si je trébuche. Je me déplace donc pour voir jusqu’où je peux tenir en équilibre sur ce pied.

On peut faire cet exercice en restant sur une ligne, avec des petits cônes, puis en poussant avec le pied de patinage pour voir jusqu’où on peut aller. Après avoir atteint le premier arrêt, j’essaie de me pousser pour battre ce premier arrêt lorsque je repars, en ligne droite.

Rappelez-vous, je pousse avec le pied qui porte le patin et j’équilibre mon corps avec l’autre pied. L’autre pied ne touche pas le sol dans le processus, sinon j’ai besoin de me stabiliser pour éviter une chute. Tout le monde peut pratiquer cet exercice, que l’on soit un pro ou un débutant.

Il y a aussi l’exercice « une chaussure, un patin à l’envers » où l’on fait l’exercice mais à l’envers. Je recule et roule sur un pied, en utilisant l’autre pour équilibrer et stabiliser mon corps. J’essaie bientôt d’utiliser le pied qui porte la chaussure pour tourner afin de voir mon environnement et de m’équilibrer afin d’éviter une chute.

T- Stands

Le patinage à roues alignées consiste à développer l’énergie de mon tronc ainsi que les muscles de mes jambes et le haut de mon corps, car je vais avoir besoin de beaucoup de force d’équilibre pour apprécier cette activité. Les muscles de mes jambes me donnent de la stabilité et contribuent à l’endurance de mon corps. Ainsi, dans les T-stands, l’exercice vise à renforcer les muscles du bas du corps. Je suis pratiquement en train d’écrire la lettre T avec mon corps.

C’est assez simple et pourtant très exigeant. Donc, dans les T-Stands, j’amène les deux bras vers l’avant jusqu’à former une courbe et je lève une jambe à l’arrière, qui sera sur la même ligne que mes bras tendus vers l’avant. La deuxième jambe se trouve en dessous, et tout mon corps repose dessus. S’il vous plaît, dites-moi que vous pouvez l’imaginer. Eh bien, si la jambe sur laquelle je me tiens ne tremble pas, alors je ne fais pas ce qu’il faut. Une jambe ne peut pas supporter tout le poids de mon corps sans trembler.

Donc, lorsque la jambe au sol tremble, cela montre que je fais l’exercice. Comme je l’ai dit plus tôt, les T-Stands aident à renforcer la jambe inférieure et les muscles. C’est un très bon exercice pour la stabilité et l’endurance.

Coups de pied scorpion

Le patinage en ligne est une question de mobilité, j’ai donc besoin d’exercices de mobilité et d’exercices de développement musculaire. Les coups de pied scorpion sont un exercice qui développe la mobilité du bas du dos et des hanches.

Dans cet exercice, je m’allonge sur le ventre, les mains et les pieds écartés. Mes bras sont sur le côté ainsi que mes jambes à leurs extrémités séparées. Ensuite, je lève la jambe droite en travers de mon dos vers ma main gauche et je reviens à la position initiale. Je fais de même en déplaçant ma jambe gauche à travers mon dos jusqu’au haut de mon corps pour retrouver ma main droite.

Je répète des deux côtés une dizaine de fois chacun. Cet exercice permet de s’assurer que le bas de mon dos développe sa force et que ma hanche est suffisamment souple. Il m’aide à développer mes carres, et je n’ai pas de difficulté à me tenir en équilibre sur les patins ou à faire des virages serrés. Je peux me reposer si l’exercice est un peu épuisant. Pour obtenir un bon résultat, je ralentis le rythme de mon mouvement pour m’assurer que les muscles du bas du dos s’étirent vraiment comme ils le devraient.

Squats séparés du prisonnier

Le squat prisonnier est un exercice de force qui cible les fessiers, les quadriceps et les ischio-jambiers. La position des bras du « prisonnier » (mains derrière la tête), qui a donné son nom à l’exercice, aide à stabiliser les muscles du tronc ainsi que le dos et les épaules. Les  » prisoner split squats  » sont cependant un peu différents. Dans le squat de prisonnier, je mets les mains derrière la tête, je garde les pieds légèrement écartés, je descends en position de squat, je reviens à ma position initiale et je répète le cycle.

Le split squat agit différemment car il enlève une charge importante de mon dos, ce qu’un squat traditionnel ne ferait pas. Le split squat prisonnier élimine le bas du dos de l’équation et se concentre davantage sur les jambes. Une jambe reste sur un plan incliné et vous vous mettez en position de squat. Je fais cet exercice pendant environ trois minutes, puis je passe à l’exercice suivant. L’exercice du prisoner split est un exercice bénéfique pour les quadriceps et les ischio-jambiers.

En conclusion, ces exercices permettront à un patineur en ligne de rester en forme et en avance sur son temps. De plus, la pratique du roller a un effet positif sur le patineur, physiquement et mentalement. Restez en forme, patinez en meilleure forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *